All rights reserved © Pierstoval
Moon art from Lawlie.
(Support artists by paying them)
Background from Solar System Scope

vendredi 24 avril 2020

De la science

En ce moment, les études scientifiques pullulent sur le Covid-19, et il est compliqué de comprendre comment tout cela fonctionne.

👩‍🔬 La science, comment l'appréhender ?

Commencez votre phrase par « Selon une étude américaine (...) », et terminez-là par tout ce que vous pouvez imaginer.
C'est exactement l'exercice proposé par David Louapre, scientifique, astrophysicien, et vulgarisateur pour le grand public et les enfants, dans cette vidéo où il nous explique comment fonctionne la science.

⚗️ LA SCIENCE, C'EST QUOI ?

Une définition en quelques mots de la science peut être celle-ci :
La science, c'est le cumul de toutes les connaissances et études caractérisées par une méthode d'analyse basée sur des observations, des mesures, et des effets vérifiables et reproductibles.
Notez bien le dernier mot : reproductible.
La science n'est donc pas un dogme, et n'est en aucun cas une croyance.
Pour faire de la science, on utilise la méthode scientifique.

🔬LA "MÉTHODE SCIENTIFIQUE" ?

Pierre angulaire de la science, la méthode scientifique est le meilleur moyen à ce jour pour déterminer la fiabilité scientifique d'une information.
Ce n'est pas la recherche du vrai, comme on peut parfois l'entendre, mais plutôt l'inverse.
Une maxime dit d'ailleurs ceci :
La science n'avance que lorsqu'elle arrive à prouver qu'elle se trompe.
Pour faire court, la méthode scientifique fonctionne comme ceci :
On se pose une question sur : pourquoi le ciel est-il bleu ? Comment reconnait-on le bleu plutôt que le vert ? Quelle distance nous sépare du soleil ? etc.
Certaines questions peuvent être aussi simples que celles posées par un enfant, c'est d'ailleurs très intéressant de voir les enfants découvrir la méthode scientifique, car ils sauront du coup comment répondre à leurs propres questions !
  • On émet une hypothèse. Par exemple, pour le bleu du ciel : peut-être qu'il y a un océan à plusieurs centaines de kilomètres de haut ?  Peut-être qu'il y a de l'eau dans l'air ? Peut-être que le bleu est le reflet des océans ?
  • Cette hypothèse peut être absurde ou pleine de bon sens, l'important c'est que cette hypothèse soit une question fermée : oui ou non. Une question ouverte ("Qu'y a-t-il dans l'air ?", pour continuer avec le même exemple) ne suffit pas, car elle n'est pas réfutable.
  • Une fois l'hypothèse émise, on établit un protocole d'analyse. Par exemple, envoyer des avions, analyser la couleur du ciel tous les jours en fonction du temps, de la température, de la région, etc.
  • Chaque élément du protocole doit absolument être le plus détaillé possible, car ce protocole va nous apporter des données, des mesures.
  • Une fois les données récoltées par le biais du protocole, on doit interpréter les résultats en fonction de notre hypothèse initiale. C'est une partie très importante, et la moins "sexy" pour le grand public : analyser des milliers de données, faire des tas de graphiques, des calculs complexes, etc.
  • Et enfin, la partie la plus importante de toutes : il faut reproduire l'étude. Il faut d'abord la faire relire par d'autres scientifiques qui travaillent sur le même domaine, pour évaluer sa fiabilité, vérifier qu'il n'y a pas d'erreurs de calcul ou d'interprétation. Le but de tout cela est de mettre l'étude à l'épreuve. Cette relecture doit s'accompagner d'une reproduction de l'analyse. Il faut donc que d'autres scientifiques fassent la même étude, en changeant un tout petit peu les paramètres et les variables si c'est possible (comme en biologie ou en économie), ou en la reproduisant à l'identique si c'est nécessaire (comme en physique ou en mathématiques).
Si tous ces critères sont respectés, alors on peut avoir accès à plein d'études qui traitent d'un sujet similaire, et si toutes ces études sont fiables et rigoureuses, alors on peut réaliser une étude scientifique particulière que l'on appelle une méta-analyse : une étude qui regroupe plusieurs études, examine leur fiabilité, leur protocole, leurs données, leurs conclusions, et permet d'avoir du coup une conclusion générale.
Cette méta-analyse, comme toute étude scientifique, doit respecter le protocole de la méthode scientifique, et une fois que celle-ci a été relue par d'autres scientifiques et validée par un comité de lecture rigoureux, elle permet d'accéder au "summum" de la science : le consensus scientifique.
Une information validée par des méta-analyses correspond grosso modo à la source la plus fiable qui soit pour cette information.

🔭 JUSQU'À PREUVE DU CONTRAIRE.

Car oui, la science peut se tromper. La méthode scientifique est assez jeune (moins d'un siècle pour son application généralisée à toute la science, ce qui est très peu), les technologies évoluent et avancent, 
Lorsque l'on déterre une vieille étude, on peut la mettre à l'épreuve : reproduire ses résultats, son protocole, examiner ses données, etc.
C'est ce qui a été fait il y a quelques années sur une étude juste avant l'austérité de 2008, comme en parle toujours David Louapre dans cette vidéo :
➡️ "Les politiques d'austérité : à cause d'une erreur Excel ?" https://www.youtube.com/watch?v=yeX_Zs7zztY
L'étude a été mise à l'épreuve, et démontrée comme fausse, faisant avancer la science !


Encore une fois, faites très attention à ce que vous lisez sur le web, et tentez toujours de trouver des preuves solides de ce que vous voyez.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous avez le droit de garder le silence.
Si vous renoncez à ce droit, tout ce que vous direz pourra être et sera utilisé contre vous.