All rights reserved © Pierstoval
Moon art from Lawlie.
(Support artists by paying them)
Background from Solar System Scope

mercredi 3 mai 2017

De la pensée en boîte

Cet article fait suite à un article du site Radio Canada où un journaliste semble avoir mis à l'épreuve l'algorithme de filtre de publications de Facebook.

Facebook est une machine à algorithme qui étudie notre comportement pour nous proposer des contenus qui nous intéressent.

Rien de bien nouveau.

Tous les réseaux sociaux fonctionnent plus ou moins sur ce principe : Instagram, Twitter, etc.

Mais finalement, est-ce vraiment une bonne chose que de proposer aux gens ce qu'ils aiment ?



Ma conclusion de cet article est aussi simple que cela :

Quand on a peur, Facebook nous incite à avoir peur.
Quand on a de la haine pour autrui, Facebook nous incite à avoir de la haine pour autrui.
Quand on est raciste, Facebook nous incite à être raciste.
Quand on nie la Shoah, Facebook nous incite à nier la Shoah.

Bref, Facebook favorise la pensée en boîte et incite les gens à n'aimer que ce qu'ils aiment.

Des fois j'aimerais que ce soit comme dans le dernier court-métrage de Cyprien, que Mark Zuckerberg crée volontairement un bug pour inciter les gens à se rencontrer, à s'ouvrir aux autres, à être plus tolérants et humanistes.

Mais non. Facebook c'est une entreprise cotée en bourse, donc il faut faire du fric. Pour faire du fric, il faut penser à la place des gens pour vendre de la pub et faire de l'argent encore et encore.

En fait, tout le monde est concerné. Même moi, qui tente au possible de limiter les pubs, et qui pourtant a un compte facebook, gmail et instagram. Je suis traqué, tout le monde l'est.

Autrefois, on analysait difficilement le public devant sa télé, maintenant on sait exactement qui on a sur nos sites web.

C'est à la fois bien et terrifiant.

C'est bien parce que l'on peut plus facilement cibler les gens qui seraient intéressés par ce que l'on veut leur proposer. Moi, si on me propose des choses en rapport avec Star Wars, ça va certainement me plaire.
Mais c'est terrifiant parce que ça va impliquer encore plus qu'avant la "création de besoins", dont j'aurais largement pu me passer.

J'évite au maximum de me laisser tenter, des fois je n'y arrive pas (c'est pour ça que j'ai trois Fidget Cubes à la maison par exemple), mais la plupart du temps ça va.

Mais qu'en est-il, en ces temps troublés d'élection présidentielle complètement chaotique, des gens qui ne font pas attention ?

Tous ces négationnistes, complotistes, racistes, qui ne voient que des articles allant dans leur sens ?

Alors on pourrait me dire que moi aussi, ce que je vois va dans mon sens, et va dans le sens des complotistes par extension.

Mais mine de rien, la pensée en boîte que l'on offre "aux gens" pour qu'ils n'aient pas à réfléchir, ça me fait frémir de terreur.

Et j'ai peur pour mon avenir, et pour celui de mes enfants...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous avez le droit de garder le silence.
Si vous renoncez à ce droit, tout ce que vous direz pourra être et sera utilisé contre vous.